Sélectionner une page

Moustiques tigres : les bons gestes à adopter

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Moustiques tigres : les bons gestes à adopter

13 Mai 2022 | Actualités générales

La période estivale est propice à la multiplication des moustiques tigres. Chacun, en adoptant des gestes simples et peu contraignants, peut participer à la lutte contre cette prolifération.

Il est important de supprimer les eaux stagnantes qui permettent la reproduction des moustiques autour de son domicile : enlever les soucoupes des pots de fleurs ou les remplir de sable, changer l’eau des vases plusieurs fois par semaine, vérifier le bon écoulement des gouttières, mettre à l’abri de la pluie ou supprimer tout objet pouvant se remplir d’eau.

Afin de limiter la prolifération de cet insecte nuisible, la ville procède à des campagnes de démoustication sur le territoire de la commune. La première aura lieu le vendredi 3 juin 2022. Pour rappel, 30 nichoirs à chauve-souris, prédatrices du moustique tigre à la tombée de la nuit, ont été installés à Fenouillet. 

Le cycle de développement du moustique tigre

Originaire d’Asie du sud-est, le moustique tigre est présent en France depuis 2004. Ses caractéristiques biologiques lui permettent de s’adapter aux climats tempérés. Il est donc important d’apprendre à vivre avec. Seules les femelles piquent, et la durée de vie du moustique est de 30 jours.

Le moustique tigre vit au plus près de chez nous. Il est de petite taille, environ un demi centimètre. Il se déplace peu, et reste la plupart du temps dans un rayon de 150 mètres. Il naît et vit chez nous, près de nos habitats, en zone urbaine principalement. Il nous pique toute la journée, avec un pic à la levée du jour et au crépuscule. Il est généralement en activité de mai à novembre, en fonction de la température et de la luminosité.

Les femelles pondent leurs œufs dans des petits volumes d’eaux stagnantes, même propres. Les œufs pondus peuvent résister plusieurs mois au froid et à l’assèchement et éclore lorsque les conditions climatiques sont à nouveau favorables.

Le moyen le plus efficace pour lutter contre la prolifération du moustique tigre et les nuisances générées par sa présence est la lutte mécanique par suppression des gîtes larvaires, dont 80 % se trouvent dans le domaine privatif et donc inaccessibles aux services spécialisés des collectivités.

 

Les actions à mettre en place

 

Au domicile, en habitat individuel et collectif :

  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et des eaux usées.
  • Gouttière : retirer les feuilles, les végétaux et tous les encombrants. Les faire réparer si elles sont en mauvais état.
  • Après de fortes intempéries, s’assurer de l’évacuation de l’eau.
  • Vide sanitaire : placer une grille moustiquaire aux bouches d’aération.
  • En cas d’inondation, prévoir de réparer les conduites endommagées.
  • Fosse septique : pour assurer une bonne étanchéité, poser un couvercle ou changer les joints de la fosse.
  • Climatiseurs : vider les retenues d’eau.

 

Pour éliminer les lieux de ponte des moustiques dans les jardins, sur les terrasses ou balcons :

  • Bâcher ou recouvrir d’une moustiquaire les réserves d’eau (fût, bidon, bâche de piscine).
  • Faire attention aux gîtes naturels : creux d’arbres, bambous cassés ou coupés au-dessus des nœuds dont chaque tige brisée et creuse devient alors un réceptacle.
  • Ramasser les déchets verts, eux aussi peuvent devenir des récipients d’eau et abriter les œufs du moustique.
  • Être vigilant et ranger à l’abri de la pluie tout ce qui peut contenir de l’eau (seaux, arrosoirs).

 

Au moins 2 fois par semaine :

  • Vider les coupelles des plantes et tout ce qui retient de petites quantités d’eau (jouets des enfants, mobilier et décorations de jardin, pneus usagés, etc.)
  • Changer l’eau des vases et photophores, remplacer l’eau par du sable humide.

 

Pour éliminer les lieux de repos des moustiques :

  • Débroussailler et tailler les herbes hautes et les haies.
  • Élaguer les arbres.
  • Ramasser les fruits tombés et les débris végétaux.
  • Réduire les sources d’humidité (limiter l’arrosage).
  • Entretenir votre jardin.

 

C’est la somme des mesures individuelles et collectives qui permet de faire diminuer la prolifération du moustique tigre et donc la transmission de maladies infectieuses. Parce que le moustique vit près de nos habitations, la lutte contre sa prolifération est l’affaire de tous. Nous pouvons tous agir dès les premières chaleurs pour détruire les larves et éviter que le moustique tigre se reproduise.

Adresse

Mairie de Fenouillet
Place Alexandre Olives
BP 95110 – 31151 FENOUILLET CEDEX
05 62 75 89 75

 
}

Horaires

Du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Pin It on Pinterest

  Aller au contenu principal