Sélectionner une page

Retour des chenilles processionnaires

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Retour des chenilles processionnaires

4 Mar 2022 | Actualités générales

La chenille processionnaire du pin est un insecte de l’ordre des lépidoptères. Ses larves sont connues pour leur mode de déplacement en file indienne et se nourrissent des aiguilles de pins, affaiblissant les arbres.

Les précautions à prendre

 

L’une des premières précautions est de ne pas s’approcher de ces chenilles ou de leurs cocons et surtout ne pas les toucher.

Ne pas se promener sous un arbre porteur d’un nid.

Porter des vêtements protecteurs dans les zones infestées (manches et pantalons longs).

Éviter de se frotter les yeux en cas d’exposition.

En cas de doute, prendre une douche et changer d’habits en rentrant.

Après une première réaction allergique aux poils de chenilles, il faut éviter tout nouveau contact car des réactions immunitaires de plus en plus sévères sont à craindre.

 

Conseils aux riverains de forêts ou d’arbres infestés

  • Ne pas sécher le linge dehors de mai à septembre surtout par temps venteux.
  • Laver soigneusement les légumes du jardin.
  • Prendre garde en tondant sa pelouse.
  • Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d’un arbre atteint. À distance, les munir de vêtements à longues manches, de pantalons, d’un couvre-chef et éventuellement de lunettes.
  • Éviter de se frotter les yeux en cas d’exposition, prendre une douche et changer d’habits en rentrant.

 

En cas d’exposition à des chenilles processionaires

Par leur structure particulière, les poils s’accrochent facilement aux tissus (peau et muqueuses), provoquant une réaction urticarienne par libération d’histamine (substance aussi libérée dans les réactions allergiques). Ces propriétés urticantes persistent même après la disparition de la chenille.

 

Quels sont les symptômes et comment les traiter ? 

Contact avec la peau

Apparition dans les 8 heures d’une éruption douloureuse avec de sévères démangeaisons. Les poils urticants se dispersent aisément par la sueur, le grattage et le frottement ou par l’intermédiaire des vêtements.

Que faire ? 

  • Enlever les vêtements et les manipuler avec des gants. Les laver à la température la plus élevée possible et les sécher au séchoir.
  • Laver la peau abondamment à l’eau et au savon.
  • On peut éventuellement se servir de papier collant pour décrocher les poils urticants de la peau.
  • Brosser soigneusement les cheveux si nécessaire.
  • Les antihistaminiques peuvent soulager les démangeaisons. Consultez un médecin en cas de forte  éruption cutanée.

Contact avec les yeux

Développement après 1 à 4 heures d’une conjonctivite (yeux rouges, douloureux et larmoyants).

 

Que faire ? 

Les yeux doivent être rincés, chez un ophtalmologue.

Contact par inhalation

Les poils urticants irritent les voies respiratoires. Cette irritation se manifeste par des éternuements, des maux de gorge, des difficultés à déglutir et éventuellement des difficultés respiratoires.

Que faire ? 

L’évaluation des symptômes respiratoires se fait par un médecin. Celui-ci donne un traitement adapté aux symptômes.

 

Contact par ingestion

Il se produit une inflammation des muqueuses de la bouche et des intestins qui s’accompagne de symptômes tels que de l’hypersalivation, des vomissements et des douleurs abdominales.

 

Que faire ? 

  • Diluer la quantité de poils ingérés en buvant un grand verre d’eau.
  • On peut tenter d’enlever les poils de la muqueuse de la bouche en raclant prudemment à l’aide d’une spatule ou d’une compresse ou en les “épilant” à l’aide de papier collant.

La lutte contre ce nuisible

Il n’existe pas de réglementation nationale de lutte obligatoire contre cet insecte nuisible. Pourtant, plusieurs moyens peuvent être mis en place par tout le monde.

  • La lutte mécanique : enlever les nids à l’aide d’un échenilloir et les brûler. Attention aux poils urticants des chenilles !
  • Le piégeage : installer une gouttière en plastique autour de l’arbre. Les chenilles échouent dans des poches plastiques remplies de terre. Le piégeage par phéromone (de fin juin à mi-septembre) attire les papillons mâles empêchant ainsi l’accouplement.
  • La lutte biologique : pulvérisation de toxines produites par une bactérie sur les aiguilles des pins.
  • La lutte chimique : pulvérisation aérienne d’insecticides.

La mairie traite les arbres sur le domaine public, mais elle ne peut éviter la prolifération des chenilles sur les arbres situés sur le domaine privé, l’action relève du propriétaire. Chacun peut donc agir pour protéger la biodiversité à Fenouillet.

Si vous repérez un arbre infesté sur le domaine public, contactez la police municipale : 05 61 35 54 92.

Adresse

Mairie de Fenouillet
Place Alexandre Olives
BP 95110 – 31151 FENOUILLET CEDEX
05 62 75 89 75

 
}

Horaires

Du lundi au vendredi
de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30

Pin It on Pinterest

  Aller au contenu principal